Véronique Guerrieri


Artiste française

Ecole des Beaux Arts (architecture)
Ecole du Louvre

Installée à Nice , elle se lie d’amitié avec André Verdet qui l’encourage dans son travail et lui écrit un texte magnifique, et lui présente Jenkins, Miotte, et César.
Elle devient rapidement commissaire d’exposition pour des artistes célèbres qu’elle présente dans des manifestations artistiques internationales

Elle rencontre Pierre Chaigneau conservateur du MAMAC de Nice (Musée d’art moderne et contemporain), qui collabore avec elle pour l’exposition du Liban 1994 commissaire d’exposition ” 33 artistes internationaux pour le Liban”: au Musée Sursock de Beyrouth avec : Arman,Adami,Alberola,Ben,Louis Cane,Claisse,Crémonini,Debré,Dietman,Erro,Franta Venet,Klasen,Lindström,Monory,Pagès,Rancillac,Sosno,soulages,Télémaque, Miotte, Vélickovic,Venet,Villeglé etc.rencontre et se lie d’amitié aussi avec Klasen, Rancillac, Crémonini, Villeglé, Debré ,Ben, Sosno rencontre Combas
rencontre Pierre Restany, Jacques Lepage: critiques d’art

Ben lui offre un texte sur le luxe.

Elle organise davantage d’expositions rencontrant des artistes internationaux , notamment plusieurs expositions pour Morio Matsui artiste peintre japonais véritable trésor national dans son pays, avec lequel elle se lie d’amitié, l’exposant notamment à Paris, au Musée de Menton, au Musée de Saint Paul de Vence etc.
Morio Matsui l’invitera par la suite à exposer avec lui en en Chine et au Japon.

Parallèlement elle expose régulièrement dans plusieurs galeries, considérant que ses 2 métiers sont étroitement liés .Elle est entièrement dans la création par son travail et la rencontre du travail des autres.

S’intéresse à l’accumulation et la déformation d’objets et vases morphologiques,
Elle crée un personnage « La femme Bobine ou Vénus Bobine » mis en situation dans des scènes insolites. Sur ce thème écrivent alors : des écrivains, sexologue, psychanalystes, symboliste et alchimiste, collectionneur et agrégé de lettre anciennes etc.

Elle travaille en Chine sur le thème de « baby king » , l’enfant unique !
C’est cette réflexion qu’elle a présenté à ART FAIR SHANGHAI en septembre 2008 , chez Uwantart et ensuite au Japon.

Née en 1954, Véronique est passée par l’école du Louvre et celle des Beaux Arts (Architecture). Elle s’est dans un premier temps orientée vers l’organisation d’expositions d’artistes internationaux tout en développant son oeuvre de façon personnel. Durant cette période, elle se liera d’amitié avec Klasen, Rancillac, Morio Matsui, Pierre Restany, Jacques Lepage.

En 1991, sa rencontre avec Arman est fondamentale, d’une part en tant qu’artiste et commissaire d’exposition .Elle rencontre l’un des artistes phare du mouvement des Nouveaux réalistes . Elle négocie en 1994, son Monument à Beyrouth :
« Hope for Peace « inauguré en 1995, 32 mètres de haut, 6000 tonnes : La plus grande sculpture faite à ce jour.
Il lui confiera son dernier monument Going up.

Poussée par la profession, elle enchaînera les expositions personnelles, pour arriver en 2008 avec son travail de sculptures en résine sur le thème du « baby king », l’enfant unique. Après un succès à Shanghai, où Véronique expose avec Morio Matsuri, c’est à Paris, en France ainsi qu’aux Etats Unis que Véronique va assoir sa notoriété articulant son œuvre autour d’un fantastique équilibre entre provocation et sensualité, paix et violence, force et fragilité.

Born in 1954, Veronique both studied in the School of the Louvre and in the “beaux Arts” School (Architecture). She initially provided exposures organizations of international artists while developing her own work in a personal way. In the meantime, she hobnobs with Klasen, Rancillac, Morio Matsui, Pierre Restany, Jacques Lepage.

In 1994, after her cooperation with Arman in Beirut in the making of the greatest sculpture in the world (32 meters), she is pushed by the artistry profession, moving on her own exposures. In 2008, she achieves in the making of resin sculptures on the topic of the “baby king”, the only child.

After a success in Shanghai, where Veronique exposes with Morio Matsuri, she raises her profile and visibility in Paris, France as well as in the United States of America focusing on her work around a fantastic balance between provocation and sensuality, peace and violence, force and brittleness.





Les oeuvres de Véronique Guerrieri